Carpe Record Hors Série n°11

7.00EUR

APPROCHE
P 8 –Elaboration d’une bouillette « passe-partout » (Fréderic Barbe)

Depuis sa création, dans les années 80, la bouillette est passée par de nombreux stades d’évolution et d’amélioration. Les techniques de fabrication, les nouvelles technologies utilisées dans les laboratoires par les nutritionnistes animaliers font qu'aujourd'hui circulent sur le marché de nombreux très bons produits. Après de multiples expériences et tests réels, Fred a travaillé à l’élaboration d’une recette polyvalente, aux résultats incroyables. Dans cet esprit de partage qui le caractérise, il a décidé de vous présenter cette bille « passe-partout ».


CONSEILS
P 14 – Billes du commerce : mode d’emploi (Jonathan Depres)

Aujourd’hui nous trouvons un panel énorme de bouillettes prêtes à l’emploi « ready made » dans le commerce. Chaque année, de nouvelles marques proposent de nouveaux produits avec une belle phrase d’accroche et une belle photo d’un gros poisson. Dans quel but ? Je vous le donne en mille : nous faire croire que le capot est un lointain souvenir et que ces dernières vont nous donner la possibilité de vider le lac ou de capturer un big fish à chaque sortie. Mais qu’en est-il vraiment ? Quelles évolutions ont-elles subi ? Comment mettre à profit leurs qualités ? Quels sont leurs défauts, leurs avantages ? Lesquelles choisir ? Quelles marges de manœuvres reste-il aux bouillettes « maison » ? Fort de son expérience, Jonathan nous livre ici son analyse…

REFLEXION
P 18 – L’impact des sucres (Léon Hoogendijk)

Au début du siècle dernier les pêcheurs de carpes avaient déjà compris l’intérêt de sucrer leurs appâts. Le sucre et la plupart des produits au goût sucré prononcé ont un impact stimulant sur la carpe. Cela a été scientifiquement prouvé et cela se confirme sans cesse sur le terrain. Chaque jour des milliers de carpes se font piéger Carpe Record HS n°11 par des appâts sucrés. De là à dire que le sucre ou les sweeteners sont indispensables dans nos appâts il n’y a qu’un pas… que Léon hésite tout de même à franchir… Il nous en dit plus au travers de son article.


P 20 – Un arôme, pourquoi faire ? (Hubert Lachize)
La plupart des carpistes pensent que l’arôme est un plus. Pour s’en persuader, ils racontent leur dernière pêche pour justifier la présence d’un arôme dans leur bouillettes en général et le boostage qui leur a permis de faire un carton sur un poste jusque-là moyennement productif. Les adeptes du sans arôme diront que les farines se suffisent à elles-mêmes, que le nombre des captures n’a rien à voir avec la présence d’un arôme quel qu’il soit et qu’en restant naturel, le résultat aurait été le même. La question doit être posée ! A quoi sert un arôme ? Hubert, l’un des meilleurs spécialistes en la matière, répond à cette question cruciale.

ZOOM
P 26 – Le top des ingrédients (Julien Bernardor)

L’élaboration d’une recette de bouillette est une sorte de Saint Graal. Chacun y va de son ingrédient miracle. Parmi les centaines d’ingrédients qui peuvent être utilisés dans la confection de bouillette, Carpe Record vous guide au travers de cette jungle en vous proposant une liste de produits par catégorie : protéines de lait, protéines végétales, protéines animales et attractants. Certains sont incontournables et ont fait leurs preuves depuis longtemps. D’autres, moins connus, ne tarderont pas à s’imposer.

SUGGESTION
P 34 – 20 recettes explosives

Parmi le nombre incalculable de recettes qui peuvent exister dans l’univers des bouillettes, Carpe Record a sélectionné pour vous 20 recettes explosives. Loin de toutes propositions superflues, cette sélection est le fruit d’une recherche élaborée en cuisine et de résultats probants sur le terrain. Reste ensuite à peaufiner la base de départ (œufs, parfum, sel, sweetener, etc.) avec divers attractants, poudre ou liquide de votre choix afin de créer LA bille incontournable à vos yeux.

P 36 – 10 astuces « spécial appât »

Carpe Record HS n°11 TECHNIQUE
P 38 – Roulez vos bouillettes en 10 étapes (David Tartaglione)

Vous souhaitez réaliser de bonnes bouillettes fraîches pour mettre toutes les chances de votre côté et réduire le coût de votre pêche ? Pourtant, vous hésitez encore à franchir le pas par peur de vous lancer dans une véritable galère ?
Rouler des bouillettes est très simple et ne demande pas un investissement considérable en matériel. En suivant ces quelques conseils de David, rouleur de bouillette depuis plus de 15 ans, vous serez rapidement à l’aise devant une table à rouler et croyez-le, après avoir goûté aux bouillettes fraîches, vous ne pourrez plus vous en passer !


P 44 –Des appâts al dente ! (Thierry Seon)
La cuisson est une étape primordiale qui a son importance. Elle permet d’obtenir des appâts suffisamment consistants pour être utilisés dans la pratique de la pêche à la carpe. Sous-entendu assez durs pour être eschés, résister à l’amorçage au Cobra, aux indésirables tout en restant assez tendres pour diffuser les arômes et autres attractants naturels. Pas simple car voilà des objectifs plutôt antagonistes. De plus, cette étape obligatoire dans la réalisation des « home baits » est fréquemment remise en cause quant au mode de cuisson employé. Mettant parfois à mal certaines idées reçues, Thierry, expert en bouillette maison, nous offre ici une analyse pointue sur la cuisson.

SAVOIR-FAIRE
P 52 – 8 façons de renforcer l’attraction de nos appâts (David Tartaglione)

Les carpes adoptent parfois un comportement boulimique se jetant avec frénésie sur un amorçage de graines ou de bouillettes. Mais reconnaissons toutefois que ces moments ne sont pas légion et qu’il est parfois compliqué de les détourner de leur nourriture naturelle et de leur appréhension innée face au pêcheur. Cette crainte ne fait que s’aiguiser face à une pression de pêche toujours plus forte. Il faut bien souvent sortir le grand jeu pour les séduire ! Parmi toutes les techniques possibles pour accroître l’attraction de nos appâts, en voici 8 que David affectionne particulièrement et qu’il vous recommande chaleureusement !

ABONNEMENTS
P 57 – Abonnez-vous et recevez 2 hors série GRATUITS. Economie - 33 %

SHOW ROOM
P 58 – Toute l’actualité du matériel !

TACTIQUE
P 64 – L’amorçage lourd ! (Raphaël Biagini)

Il existe mille et une façons de piéger des carpes. Tant d’approches sont envisageables ! S'il est bien un domaine dans lequel les mots « vérité » et « certitude » n’ont pas leur place, c’est bien dans le nôtre. Ceci étant, il est aux yeux de Raphaël des techniques qui favorisent largement les pêches de folie ! Pour ce qui le concerne, il pense très sincèrement que l’option « Amorçage lourd » est l’un des meilleurs moyens (sinon le meilleur) pour y parvenir ! Ayant énormément utilisé cette stratégie d’amorçage durant des années, il est ravi de pouvoir s’exprimer sur un sujet qu’il pense relativement bien connaître et qui colle on ne peut mieux à sa façon de pêcher (et surtout à ce qu'il recherche au bord de l’eau)! Au cours de cet article, Raphael nous propose de voir ensemble ce qu’est un amorçage lourd, comment et pourquoi choisir cette approche plutôt qu’une autre, sans oublier les divers avantages et inconvénients que peut apporter ou engendrer une telle manière de procéder !

P 72 – Ma philosophie : la pêche en spot ! (Jonathan Depres)
Jonathan est un grand fan de la pêche en spot. Elle présente à ses yeux de gros avantages. D’une part, le temps : cette approche nous permet de prendre du poisson rapidement, ce qui n’est pas négligeable de nos jours. D’autre part, le gain financier : le coût de la pêche au spot est beaucoup moins élevé que celle d’un amorçage long terme ou massif. Alors, lorsque l’on n’a qu’un week-end ou quelques jours pour pêcher ou même sur de longues sessions, la pêche en spot représente pour Jonathan le meilleur choix et il nous l’explique en détail dans son article.

METHODE
Carpe Record HS n°11 P 77 – Rouler les carpes dans la farine ! (Thierry Batot)
Comme Thierry, nombre d’entre nous ont démarré leur cursus de pêcheurs très jeunes en passant par la pêche au coup ou à l’anglaise et par l’emploi des farines pour amorcer. A maintes reprises, nous avons ragé sur des casses phénoménales de carpes. Seule certitude : l’immense intérêt que portait notre poisson fétiche d’aujourd’hui aux particules. Malgré tout, avec les années, les farines sont passées au placard. Il reste néanmoins des irréductibles, dont Thierry fait partie. Il n’hésite pas à s’en servir à la belle saison de manière récurrente et très massivement, avec des résultats, qui, sur des eaux très pêchées donnent un coup de fouet très significatif en matière de rendement. Avec en prime, la capture de beaux spécimens ! Dans cet article, Thierry expose en détails ses arguments et son approche pour bien exploiter ces amorces.

LE MATCH
P 82 – Bouillette VS graine : qui sera le vainqueur ! (Raphaël Biagini)
Il existe tant de possibilités pour séduire ce poisson passionnant qu’est la carpe ! Nos belles sont dites omnivores. Elles sont donc susceptibles de s’alimenter de bien des denrées. Ceci étant, nous, « carpistes », avons pour habitude de nous tourner principalement vers deux grandes « familles » d’appâts : les graines et les bouillettes. Ces produits, tous excellents, ont des caractéristiques et des propriétés très différentes. Au cours de cet article, Raphaël essaye de comprendre, dans les grandes lignes, quelles sont les diverses spécificités de ces appâts, quand et comment les utiliser au mieux et, surtout, il tente de les mettre en comparaison !

EXPERTISE
P 88 – Le chènevis de A à Z (Fréderic Barbe)
Le chènevis est la graine du chanvre (cannabis sativa). Son attraction sur les carpes est sans commune mesure ! Frédéric nous explique en détail les caractéristiques de cette graine, ses utilisations et quelques astuces au passage… Carpe Record HS n°11

ALTERNATIVE
P 88 – Les appâts alternatifs (David Tartaglione)
Pour leurrer notre cyprin favori, les pêcheurs de carpe ont pour habitude d’employer comme appâts graines et bouillettes. Il est incontestable que ces deux appâts permettent de prendre des carpes dans n’importe quels plans d’eau ou rivières du monde ! Mais parfois, les carpes ne sont pas très coopératives et malgré nos superbes bouillettes et nos graines bien cuites et sucrées, elles dédaignent venir y goûter ! Quand rien ne semble leur plaire, il est alors payant de sortir des sentiers battus et de tenter d’escher nos lignes avec des appâts originaux ou au contraire tellement communs qu’ils sont délaissés de tous ! Et puis, à la pêche, il est bon de tenter la différence. Ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux ? David nous en dit plus sur ces alternatives à mettre au cheveu. Dépaysement garanti !